Cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur l’utilisation des cookies et la modification de vos paramètres

Shipping

Les niveaux de l’image

Immergez-vous dans le mouvement des sujets

Les images vraiment marquantes sont celles qui attisent la même curiosité après une contemplation longue et répétée que lors de la première observation. Les photos comme celles-ci sont rares. Pour en réaliser une, vous devez rester alerte, afin d’identifier le bon moment ; vous devez en outre être présent intellectuellement, afin de déterminer le thème associé à chaque niveau de l’image, selon le Dr. Jörg Kretzschmar, professionnel de la digiscopie.

© Dr. Jörg Kretzschmar

Le Dr. Jörg Kretzschmar est biologiste ; il a découvert la digiscopie dans le cadre de son travail. Ce professionnel de la digiscopie est l’un des passionnés les plus réputés des pays germanophones, et ses images ne manquent jamais de susciter beaucoup d’intérêt et d’admiration. Pour réaliser ses photos, il utilise une longue-vue d’observation STX 25-60x85 équipée d’un système TLS APO de SWAROVSKI OPTIK.

Dans la photographie animalière, les sujets sont en mouvement permanent. Les configurations d’images et les possibilités qu’elles offrent disparaissent aussi rapidement qu’elles apparaissent. S’immerger dans le mouvement des sujets et saisir votre instant personnel est une expérience particulièrement agréable. Les passionnés qui ne souhaitent pas simplement capturer un instantané, mais souhaitent réaliser une photographie ou même une œuvre d’art s’intéressent aux niveaux de l’image, qu’ils unissent au travers de thèmes narratifs.

  • © Dr. Jörg Kretzschmar
  • © Dr. Jörg Kretzschmar
  • © Dr. Jörg Kretzschmar
  • © Dr. Jörg Kretzschmar

Premier plan et arrière-plan

La manière la plus simple d’ajouter un autre niveau à une image consiste à inclure un premier plan ou un arrière-plan. Un autre élément de construction très prisé est l’utilisation d’un reflet, par exemple dans de l’eau. Les reflets offrent l’avantage de contrebalancer une éventuelle domination verticale dans l’image, tout en améliorant son apparence et en lui conférant une apparence nouvelle (et généralement mystérieuse).



Des images pour l’éternité

Les niveaux d’une image permettent également de rassembler le premier plan et l’arrière-plan pour créer un ensemble cohérent ou lier des contrastes (par exemple, figé et dynamique ou lent et rapide). En faisant attention à chaque détail, en nous ouvrant à des influences extérieures et en améliorant nos temps de réaction, nous pouvons lier de manière cohérente et harmonieuse la réalité d’une situation et la réalité de notre impression. Le résultat sera une série d’images réellement mémorables.



Conseils

Une impression de complexité est généralement créée à partir de trois éléments remarquables d’un sujet. Un ou deux éléments peuvent suffire, s’ils sont particulièrement remarquables et possèdent un effet durable.

Une image de digiscopie suscitera une contemplation répétée si elle parvient à raconter une histoire que l’observateur peut poursuivre. Une manière simple de parvenir à ce résultat consiste à se demander «Qu’est-ce que je ressens, mais ne vois pas (dans l’image)?»

La photographie peut-elle être réduite (par exemple, en effectuant un gros plan) ou rendue plus abstraite (par exemple, à l’aide d’un effet de flou)? Comment suscite-t-elle un plus grand nombre de perceptions pour l’observateur?