Cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur l’utilisation des cookies et la modification de vos paramètres

Modularité

Longues-vues d’observation modulaires ATX / STX de SWAROVSKI OPTIK

Les avantages d’une conception modulaire

Vous pouvez facilement opter pour un module oculaire incliné ou droit. Les modulaires oculaires droits, par exemple, sont principalement utilisés (STX 85) pour la digiscopie, mais peut-être préférerez-vous un module oculaire incliné pour l’observation normale? Si c’est le cas, vous pouvez rapidement et facilement passer de l’un à l’autre, grâce à la conception modulaire de la longue-vue.

Vous pouvez opter pour des objectifs de différents diamètres ; quel en est l’intérêt? Lorsque vous observez la nature au crépuscule, vous pouvez utiliser l’objectif de 95 mm pour gagner, par exemple, ces 20 minutes cruciales d’observation. En revanche, en plus d’être plus léger à transporter, le module de 65 mm sera parfaitement adéquat dans des conditions de luminosité normales.

Le module d’objectif de 95 mm vous permet de bénéficier d’un grossissement maximum (70x) (les modules de 65 mm et 85 mm offrent un grossissement maximum de 60x). Dans ce cas encore, si les conditions de luminosité le permettent, vous pouvez opter pour les modules de 85 mm ou 65 mm, qui sont plus légers.

Si vous vous déplacez beaucoup et souhaitez gagner de la place dans votre sac, le module de 65 mm est idéal. Vous pouvez le démonter, afin de limiter l’encombrement et le poids de votre sac, sans toutefois transiger sur la qualité optique.
Vous pouvez également compléter votre système modulaire a posteriori.

Différences de résolution entre différents diamètres d’objectif

La cible d’essai du pouvoir séparateur illustrée ci-dessous indique la différence de pouvoir séparateur entre les modules de 65 mm, 85 mm et 95 mm. La résolution est définie comme une mesure de seuil. La limite de résolution est représentée par le dernier groupe de barres pouvant être correctement vu et compté dans les directions horizontale et verticale.

La limite de résolution d’un système optique (= longue-vue d’observation) est déterminée par l’examen d’une image de la cible d’essai de la résolution, qui consiste à identifier l’élément dont la fréquence est la plus élevée et dont les lignes horizontales ou verticales restent distinctes.