Cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur l’utilisation des cookies et la modification de vos paramètres

La digiscopie en voyage

Pratiquer la digiscopie pour assouvir sa soif d’aventure

En mai 2013, James Lees, un passionné d’ornithologie britannique, est parti pour l’Islande avec deux amis pour réaliser un film entièrement consacré à la digiscopie. Au nord du pays, dans une région complètement inhabitée propice à l’observation de très nombreuses espèces d’oiseaux, James a réalisé un documentaire de 15 minutes, qu’il a présenté à l’occasion du salon Rutland Bird Fair en août 2013. James décrit ici la réalisation de ce film.

  • © James Lees
  • © James Lees
  • © James Lees
  • © James Lees

James Lees est l’un des plus célèbres passionnés d’ornithologie et de digiscopie du Royaume-Uni. Il travaille dans la réserve naturelle Wildfowl & Wetlands Trust de Slimbridge, dans le sud-ouest de l’Angleterre, où il anime des visites photographiques et ornithologiques, et organise des événements consacrés à la digiscopie. Il a utilisé une longue-vue d’observation ATX 85 équipée d’adaptateurs TLS APO et DCB II de SWAROVSKI OPTIK pour réaliser son film.

Depuis six ans, j’anime pour SWAROVSKI OPTIK des conférences d’experts consacrées à la digiscopie, à l’occasion du salon Rutland Bird Fair. Chaque année, j’essaie d’améliorer ce que je fais ; d’une part, j’insiste sur la qualité technique des produits et de l’autre, je me concentre sur ce qui intéresse le public. L’année dernière, à la place du traditionnel diaporama, nous avons décidé de réaliser un court-métrage.



En voyage avec de bons amis

J’avais besoin d’aide pour mener ce projet à terme. J’ai donc demandé de l’aide à deux amis : Ed Waldron, un spécialiste du montage vidéo et Joe Bilous, un novice en matière de digiscopie. Nous formions une équipe parfaite.

Après avoir réfléchi à l’endroit idéal pour réaliser un film captivant consacré à la digiscopie, nous avons opté pour l’Islande. Ce pays, l’un des plus impressionnants d’Europe, est unique pour sa faune et sa flore. Dans ce contexte, nous voulions présenter les avantages qu’offrent les produits SWAROVSKI OPTIK, tels que leur polyvalence et leur simplicité d’utilisation pour observer la faune et réaliser des photos ; nous voulions présenter ces caractéristiques de manière naturelle et spontanée, sous forme de visite guidée.



Un foyer sur quatre roues

Nous sommes arrivés en Islande durant la dernière semaine de mai et avons vécu dans un camping-car pendant sept jours. C’était une bonne décision ; puisque notre objectif était de parcourir l’Islande, le camping-car nous permettait de nous arrêter à notre convenance, à tout instant. Toutes les nuits, nous avons essayé de trouver un site toujours plus propice à l’observation, de préférence dans un endroit reculé. Le camping-car est également devenu notre «salle de montage mobile». En effet, Ed a dû monter plus de neuf heures de film pour obtenir un court-métrage de 15 minutes!



Une faune resplendissante, une météo sinistre

Nous avons visité certaines des régions les plus merveilleuses que nous ayons jamais vues. Se réveiller au pied du plus grand glacier d’Europe ou manger en observant une douzaine d’arlequins plongeurs par la fenêtre est un moment inoubliable.

En revanche, la météo ne nous aura rien épargné. La plupart du temps, nous avons eu de la pluie ou un temps sinistre et nuageux. Au nord, nous avons même eu de la neige, avec des congères trois fois plus hautes que notre camping-car. Toutefois, ce temps maussade aura eu l’avantage de donner un aspect dramatique à notre film.



Découvrir l’Islande dans ses moindres recoins

Les mots ne suffisent pas à décrire la magnifique semaine que nous avons passée en Islande, malgré la météo. Nous avons, sans aucun doute, vécu une expérience beaucoup plus riche que les touristes visitant habituellement l’Islande. Parfois, nous avons passé des journées entières sans rencontrer âme qui vive. Même quand nous nous sommes arrêtés pour faire le plein d’essence, nous n’avons vu personne, car les stations-service étaient désertes. Des villes marquées en grands caractères sur la carte se sont avérées n’être que des hameaux comptant quelques maisons... Toutefois, les personnes que nous avons rencontrées étaient toujours très amicales et nous ont beaucoup aidés.

C’est précisément l’Islande dont nous rêvions : un pays dans lequel la nuit, on n’entend que les cris des oiseaux et le vent ; un endroit dans lequel la nuit est une notion relative, puisqu’il fait jour 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Une expérience authentique de la nature

La faune ne nous aura pas déçus une seule fois durant cette période. Nous avons assisté à des scènes fantastiques, mais l’aspect le plus marquant est le regard avec lequel nous les avons vues. Les oiseaux d’Islande ne craignent pas les humains, ce qui nous a permis d’obtenir des images fabuleuses. Nous avons eu beaucoup de plaisir à voir nicher des oiseaux qui traversent seulement le Royaume-Uni ou viennent y passer l’hiver. Un des moments les plus captivants aura été l’observation du rituel amoureux d’un couple de bécasseaux violets dans la toundra bien éclairée – bien qu’il fût une heure du matin. À cet instant, j’ai eu la sensation d’être invisible, car les bécasseaux violets n’ont pas été dérangés par notre présence. C’est comme si nous n’étions simplement pas là ! Les oies à bec court et les cygnes chanteurs qui nichaient au sommet des montagnes offraient également un spectacle ravissant.



Expérimenter avec la digiscopie

L’Islande est l’endroit idéal pour pleinement tirer parti des fantastiques produits de SWAROVSKI OPTIK. Joe et moi nous avons eu beaucoup de plaisir à pratiquer la digiscopie. Nous avons beaucoup apprécié de pouvoir prendre le temps d’expérimenter avec les réglages et les équipements. Cela nous a montré que la simplicité d’utilisation des équipements de SWAROVSKI OPTIK constitue l’un de leurs principaux avantages. Joe, qui ne s’est que récemment initié à la digiscopie, est parvenu à réaliser de meilleures photos et vidéos que moi!



Des souvenirs simplement merveilleux

Nous espérons que ce film montrera la facilité avec laquelle tout passionné peut réaliser de magnifiques prises de vue de la faune s’il dispose des équipements adéquats. J’entends souvent dire que la digiscopie est difficile ; toutefois, notre court-métrage révèle que ce n’est pas le cas. Nous avons vraiment apprécié notre périple en Islande. J’adore regarder le film que nous avons réalisé durant notre séjour ; il éveillera toujours en moi des souvenirs merveilleux.