Cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur l’utilisation des cookies et la modification de vos paramètres

Shipping

L’astro-digiscopie

L’autre manière d’atteindre les étoiles

L’univers de la digiscopie continue à se développer, et l’association de longues-vues d’observation et d’appareils photo suscite aujourd’hui l’intérêt des passionnés d’astronomie. C’est pourquoi la scientifique allemande Carolin Liefke, experte renommée des équipements optiques dans le domaine de l’astronomie, a tiré parti des caractéristiques des longues-vues ATX/STX et des équipements de digiscopie pour mener ses études astronomiques.

© Dr. Carolin Liefke

La docteure Carolin Liefke est une chercheuse universitaire au Centre d’Astronomie de l’Université de Heidelberg. Outre ses conférences scientifiques – très appréciées, qui s’adressent à différents groupes cibles, elle est devenue experte dans le domaine des équipements optiques utilisés pour l’astronomie. Pour son article, elle a utilisé une longue-vue d’observation STX 30-70x95 équipée d’un adaptateur TLS APO de SWAROVSKI OPTIK.

Les longues-vues d’observation n’ont pas encore acquis la même popularité que les lunettes astronomiques compactes dans le cœur des passionnés d’astronomie. Une des principales raisons reste probablement le scepticisme des spécialistes à l’égard des qualités d’affichage du prisme de Porro, qui n’est pas nécessaire pour l’observation astronomique. À cet égard, toutefois, l’équipement des séries ATX/STX de SWAROVSKI OPTIK ne manque pas d’impressionner.



Capable de distinguer les corps célestes peu lumineux

Les passionnés d’astronomie exigeants s’intéressent particulièrement aux grands modèles – ATX et STX 30-70x95. Grâce à leur impressionnant diamètre d’objectif de 95 mm, ces longues-vues offrent une ouverture semblable à celle des lentilles réfractrices 4” traditionnelles, permettant ainsi d’observer de près les corps célestes peu lumineux avec une résolution maximale atteignant 1,5”.

Le raccord à baïonnette permet d’installer un module oculaire STX droit ou un module ATX (incliné à 48) en quelques étapes simples.

Ces deux modèles sont équipés de modules objectifs identiques. Dans les deux cas, cet élément permet de contrôler le zoom et offre une plage de grossissement de 30x à 70x. Le diamètre des pupilles de sortie est compris entre 1,4 et 3,2 mm; des valeurs supérieures produiraient des niveaux de grossissement moins élevés.



Idéalement adaptées à l’hiver

Le module oculaire comporte une bague permettant de régler le grossissement de manière fluide, tout en effectuant la mise au point avec le module objectif. Les deux bagues de réglage possèdent des dimensions généreuses et comportent des rainures profondes permettant de les utiliser avec des gants.

Les modules oculaires possèdent la même distance focale ; le champ de vision évolue donc en fonction du grossissement. Avec leur champ de vision compris entre 57° et 71°, les longues-vues d’observation ne sont plus considérées comme de simples modules oculaires offrant une «vision en tunnel»; elles ne peuvent toutefois pas égaler la plage d’angles extrêmement vaste qu’offrent actuellement les oculaires astronomiques, dotés de champs de vision apparents atteignant 120°. En revanche, les modules oculaires comportent des lentilles de grande taille côté œil et offrent une distance œil-oculaire confortable de 20 mm, ce qui les rend idéaux pour les porteurs de lunettes.

Bien que la qualité d’affichage des deux modules oculaires soit pratiquement identique, les astronomes amateurs optent principalement pour le module incliné ATX, en raison de la position d’observation plus confortable.



Des revêtements de qualité exceptionnelle

Les éléments optiques offrent des contrastes exceptionnels, même lors de l’observation en pleine journée. Ceci révèle toute l’importance qu’attache SWAROVSKI OPTIK à la qualité des revêtements des interfaces optiques, qui ont pour but d’éliminer la diffusion de la lumière tout en préservant une transmission élevée. À l’image des jumelles de la série EL, les réglages de mise au point, de couleur et de contraste sont regroupés. Ainsi, les éventuelles franges colorées résiduelles pouvant apparaître autour d’objets présentant des contrastes clairs/obscurs sont considérablement réduites, voire presque entièrement éliminées ; par ailleurs, les contrastes sont significativement améliorés une fois le réglage de la mise au point optimisé. La pureté des couleurs des modèles ATX/STX 30-70x95 est également comparable à celle d’un objectif ED apochromatique doté de la même ouverture, même aux niveaux de grossissement supérieurs ; cette caractéristique a de quoi surprendre, compte tenu des éléments optiques supplémentaires présents sur le trajet optique.



Des étoiles scintillantes comme des pierres précieuses

C’est lorsque l’on contemple un ciel étoilé que la qualité d’affichage exceptionnelle de la longue-vue d’observation devient parfaitement visible. Quel que soit le niveau de grossissement sélectionné, les étoiles apparaissent comme des points parfaits, sans couronne colorée, jusqu’au bord du champ de vision. Dans le cas des objets lumineux, tels que les planètes, aucun reflet susceptible d’altérer l’image n’est visible.

Ainsi, les longues-vues ATX et STX 30-70x95 tirent pleinement parti de leurs caractéristiques d’équipements à grand champ. L’observation des amas d’étoiles, rappelant le scintillement de pierres précieuses sur du velours noir, est un véritable plaisir. La grande ouverture permet d’observer toute une série de galaxies ; un grossissement idéal peut être sélectionné individuellement, pour chaque objet.

  • © Dr. Carolin Liefke
  • © Dr. Carolin Liefke
  • © Dr. Carolin Liefke
  • © Dr. Carolin Liefke

Observez le soleil avec un filtre

Un filtre de protection d’objectif approprié (par ex. le modèle AstroSolar ND 5 de Baader Planetarium) permet également d’observer le soleil avec une qualité exceptionnelle. Si ces modules oculaires ne permettent pas d’effectuer des observations détaillées à un niveau de grossissement élevé, ils permettent en revanche de déterminer facilement le nombre relatif de taches solaires. La granulation de la surface du soleil est également clairement visible.



Compactes et légères

Grâce à leur objectif de 95 mm de diamètre, les longues-vues d’observation ATX et STX 30-70x95 offrent une ouverture relativement élevée. Peu d’équipements dotés d’une ouverture de plus de 100 mm sont disponibles dans le commerce. Une des raisons est que les optiques de cette taille sont lourdes et volumineuses, ce qui rend le matériel plus difficile à transporter. Mesurant 45 cm de long et pesant à peine plus de 2 kg, les longues-vues d’observation ATX/STX 30-70x95 sont incontestablement compactes et légères, et peuvent être facilement rangées dans une valise ou un sac à dos – des caractéristiques qui en font des équipements mobiles et de voyage idéaux.



Robustes et multifonctions

Les longues-vues d’observation offrent également une robustesse supérieure à celle des télescopes conventionnels. Les modèles ATX et STX se distinguent non seulement par leur qualité de fabrication exceptionnelle et l’utilisation de matériaux de qualité, mais également par leur design « arrondi ». L’intérêt de ce design est que ces équipements ne comportent aucune pièce saillante susceptible d’être endommagée durant le transport, par exemple. À l’image de nombreuses jumelles, les longues-vues ATX et STX 30-70x95 sont étanches à l’eau et remplies d’azote.



Une base solide pour toutes les observations

À l’image des télescopes conventionnels, il est essentiel que ces équipements soient installés sur une base solide. Il est difficile d’observer quoi que ce soit sans support adéquat ; un trépied stable et une tête inclinable constituent le minimum nécessaire. Pour offrir une alternative à la fixation directe de l’appareil, SWAROVSKI OPTIK propose un rail réglable optionnel, le modèle SSR II, qui permet d’ajuster avec flexibilité l’équilibre des optiques.

Les personnes souhaitant utiliser leur longue-vue d’observation avec une monture équatoriale pour les applications astronomiques peuvent facilement installer un rail prismatique à l’aide d’une vis avec filetage pour appareil photo, ce qui rend cet équipement polyvalent. Une monture équatoriale permet de suivre la rotation de la Terre manuellement ou mécaniquement, si nécessaire, afin d’utiliser une commande GoTo. Pour supporter correctement la charge, une monture EQ3 (par ex. Skywatcher EQ3-2, NEQ3 ou toute autre monture dotée de la même structure) ou supérieure est recommandée.



La digiscopie pour les passionnés d’astronomie

Le système TLS APO est un adaptateur équipé d’un système optique à objectif intégré ; cet accessoire peut être utilisé pour raccorder un appareil photo hybride ou reflex à la longue-vue d’observation, via un adaptateur universel T2. Cet élément optique de projection produit, selon le facteur de zoom choisi, des longueurs focales comprises entre 900 et 2100 mm. Cette configuration est peu adaptée aux photographies à durée d’exposition prolongée des objets du ciel profond ; elle permet toutefois de visualiser facilement le soleil et la lune dans toute leur splendeur.